Rechercher
  • HELENE OURTIES

Ecrire,

traverser les frontières, et peut-être alors pouvoir disparaître de soi, se quitter, tranquillement, dire adieu le temps d'un livre à ce qui colle à la peau, son histoire, son pays, sa langue, sa génération, ses ancêtres, j'en avais assez de cette peau sur ma peau. Je voulais n'être plus qu'une femme seule dans une ville déserte et brûlante, une femme qui va à la rencontre des passants, les écoute, les suit, sans mesurer le danger qu'elle court car c'est au bout d'elle-même qu'elle veut aller, elle ne veut rien voir d'autre, un vertige la saisit, qui l'attire, qu'elle ne comprend pas bien mais elle sait qu'une région de son corps est sans limites, elle veut atteindre cette région, elle y parvient en devenant ce vertige....

Extrait de Kyoto song un roman de Colette Fellous


6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout