Rechercher
  • HELENE OURTIES

Ton rire

Je suis allée aux étangs ce matin, il faisait beau et doux, toutes les étoiles du ciel étaient venues se baigner dans la mer. A l’abri du vent, l’étang était calme, dans sa belle couleur vert-jaune. Des oiseaux, comme moi dans mes pensées, se laissaient voguer au soleil. Je t’ai appelé. Je voulais t’entendre. Mais rien. Alors j’ai joué de ruse « dis-moi ? Crois-tu qu’à la dernière tempête tes cendres ont réussi à franchir la barrière de sable et ont plongées dans la grande mer bleue ? » Pas de réponse… J’ai poursuivi : « ou alors peut-être se sont-elles fait gobées par un poisson ? Un loup par exemple… Ou encore par un flamant rose ? Et c’est là que tu as ris ! A cet instant précis que j’ai entendu ton rire. Pardonne mon attitude sournoise belle amie, je voulais juste savoir si ton âme se baladait encore par là où si c’était juste mon imagination qui se faisait du bien en le croyant. Ton rire m’a fait du bien, merci d’être venu.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now